LE SECOND EMPIRE - L'INFANTERIE

<= L'armée française de l'été 14


S'il se révèle timoré par ailleurs, l'esprit réformiste des années 1867-68 se traduit avec bonheur dans le domaine des uniformes. Le réglement de décembre 1867 tient en effet compte des nombreuses critiques suscitées par la tenue "à la chasseur" de 1860, et on constate un retour aux tradition antérieures.

Capote: Dans le réglement de 1860 la capote ne se portait jamais seule, sa présence par dessus la tunique ne se justifiant que par les rigueurs du climat. Désormais et pour de longues décennies le port de la capote sera ordonné par principe dans la tenue de campagne, qui peut se porter seule ou sur la tunique ou la veste. Toutes les compagnies portent les épaulettes écarlates des grenadiers depuis la suppression en janvier 1968 des compagnies d'élite dans les régiments d'infanterie de ligne (En effet les compagnies sont armées pareillement et sont amenées à jouer un rôle identique ; il n'y a donc plus de fusiliers, voltigeurs et grenadiers, mais que des soldats). Le port des chevrons d'ancienneté sur la capote est de nouveau réglementaire.

Tunique: Modèle à jupe de 34cm à deux rangées de boutons et à collet jonquille, se portant avec des épaulettes écarlates. 

Tunique modèle 1867

Veste: A une rangée de boutons, elle est portée par la troupe, mais pas en campagne

Pantalon: Les principales récriminations portant sur le pantalon à la chasseur, le réglement opère un retour total vers les normes classique. Le modèle 1858 réapparait, augmenté d'une martingale dans le dos. 

Shako: Le réglement introduit un nouveau shako, mais il sera trés peu porté par rapport au képi

Shako modèle 1867

Képi: Alias bonnet de police à visière, ses dimensions s'amenuisent par rapport à ses aînés de 1852 et 1858, ce qui confère au soldat une allure "crâne".

Képis modèle 1867

Poche à cartouche: Portée sur le côté droit de l'homme, elle vient en complément de la giberne

Guêtres de toile: à 9 boutons

Lors de la guerre franco-prussienne la troupe portait la capote et la veste, tandis que les sergents majors portaient la tunique

Lignard de 1870     Lignard de 1870     Lignard de 1870


Infanterie de la ligne:

Infanterie de ligne au bivouac

Infirmiers:

Infirmiers

Infanterie de marine

Infanterie de marine


Source: Les combattants de 1870-71 - L. Rousset
Histoire anecdotique de la guerre de 1870-1871 - Dick de Lonlay
Uniformes n°43 mai-juin 1978